Le Challenge REVERT 2011 vu par Dennis Bassano (USA)
Dennis

(message publié sur le Yahoo's Group de la NALSA à destination des pilotes US.)

Traduction F585. L'original est à la suite.

Lester et moi revenons tout juste de Cherrueix, où nous avons couru le Challenge REVERT.

C'est une course régionale de la FFCV, et environ 120 chars étaient inscrits.
Lester courait en PROMO D1 et trouve que c'est mieux de peser 170 lbs dans cette classe quand on roule dans ce mélange de sable et de vase.
Le premier jour, j'ai roulé dans un classe 3 Formule A de 20 ans et j'ai compris pourquoi il est préférable de bien connaitre la plage et d'avoir un char récent. Je finis 26eme sur 30. Le 2cd jour, un de mes amis, C. Roger en classe 2, n'a pu faire la course et m'a prêté son tout nouveau char. J'ai fini 2cd sur 7 (j'ai même battu des locaux)

Les commentaires de Hans-Werner Eickstaedt suite au Championnat du monde de La Panne 2010

Hans_werner

Préparation

Pour faire un bon championnat la préparation commence avec l’eurocup. Ca se jouait entre Olivier et moi. Les chars roulaient à la même vitesse. Alors il faut toujours rester bien concentré. Pas de fautes dans la préparation du char. Même s’il n’y a pas beaucoup à préparer. Ce ne sont que les pneus. Le chef (Didier) dit à chaque fois « Ne change pas les lattes ». Ce que je fais quand-même quand il n’y a pas beaucoup de vent. Ca a bien marché au Blériot cup dans le petit vent. Mais Olivier a gagné. Déjà avec qu´un point d´écart. C’était déjà une signe je pense…

 

Le championnat du monde de char à voile est fini et la C3A a souhaité recueillir le témoignage du vainqueur.

Olivier_visage_Potjes

C3A : Olivier, finir à la 1ère place, on ne peut rêver mieux et cela devrait être l’explosion de joie, la folie, la fête quoi.

Olivier :  Lorsque le speaker annonce la fin des courses (que je n’entends pas d’ailleurs), c’est loin d’être le cas. Difficile de l’expliquer. Peut-être que l’attente de la dernière course (que je n’appréhendais pas), l’atteinte de l’objectif, du travail fini et bien fini ont fait que je n’avais pas grand-chose à exprimer, à extérioriser.

C3A : Pourtant quelle superbe épreuve ce cru 2010. Six manches difficiles, du louvoyage quasiment tout le temps, des adversaires de qualité.