pict7712

Quelle singulière expérience cette édition 2011 !

Tout commence par une superbe opportunité de participer à cette course atypique avec Egon.

Mais Eole, encore lui, en a décidé autrement. Egon parti naviguer vers l’Espagne ne sera finalement pas rentré dans les délais.

Vite un plan B, comme belge of course, est élaboré avec Erwin. Tout baigne (la suite le confirmera rapidement d’ailleurs), montage d’un double palonnier avec le concours de Didier et essayage concluant le vendredi.

Samedi après 2 heures d’attente, la course va pouvoir commencer par un tour de chauffe sur un grand parcours. Trop pressé, trop confiant dans les consignes du directeur de course, trop à l’attaque, trop surpris de manière brutale et c’est la chute : couché et sonné aux bords d’une bâche. L’aide de nombreux pilotes sous la parfaite coordination de Jan et la dextérité d’Augustin pour détacher le lest qui m’empêchait de sortir permettent un retour en douceur à l’horizontale.

 Berry_6_Heures_2011

Si nous demandons aux pilotes le circuit idéal , il y aura autant de circuits que de pilotes.

Alors le DC a des choix à faire, et surtout rapidement !

A Berck le but c'est de faire 6 heures, l'idée d'un grand circuit pouvait être prise mais l'horloge tournait vite. le choix d'un tour de chauffe s'imposait car au Nord c'était la lune...                                                                                                                    Photo Marc Duminy

Hoylake 2011 : England for ever

(Par superpimpampoum)

Franois_Noguier

- 1 ere sélection depuis 1997 !! 14 ans et déjà 1 siècle. Certaines choses changent et d'autres pas.

- Tiens c'est marrant : je connais à peu près tout le monde. Serais-je tombé dans une faille spatio- temporelle ?

- 1 seul circuit :  pourquoi pas ?   be cool, on est là pour 1 semaine.

- Aah ! le plaisir de payer en pounds, de rouler comme les trains (?!) sans oublier le Breakfast qui nous change des tartines au Nutella

- L'organisation a des véhicules tout neufs. Mais ou sont donc passés les Austin Morris d'antan ?

- Mike Hampton n'est plus pilote mais il fait toujours aussi vieux flegmatique

- Il y a encore un formule A, mais curieusement il ne parle pas Français

- Essence ou diesel  quel option prendre ?

Comme chacun sait, notre site est très visité, même au delà du Channel !

Nos amis anglais ont donc lu le texte de François: On le sait depuis longtemps : l'Anglais est quelquefois perfide…ou comment s'assurer une 8eme place en oubliant une bouée.

 Steve Borril (K115) a souhaité répondre et expliquer ce qui s'est passé:

HOYLAKE 2011  par Egon PLOVIER (B99)

Hoylake_mercredi_G1__avec_Egon

Egon dans la "brise" de mercredi, avec Hans-Werner

1 ère manche, lundi

Vent W-SW 5/6 m/s devenant SW 4-5 m/s en milieu de manche

Louvoyage sur les bancs et un morceau du polder, ou est mise la bouée de milieu de parcours qui sert de pointage et de ligne d’arrivée.

Belle bagarre devant avec tous les favoris, mais Olivier s’impose assez vite. Des longs bords s’enchainent et les endroits choisis pour effectuer les virements et empannages sont essentiels pour garder le rythme sur cette belle plage, qui aujourd’hui est un peu un mariage entre le Touquet et Cherrueix.