Imprimer
Catégorie : Latest
Affichages : 388

LBC 2019 podium

 

Grand Prix du TOUQUET du 25 et 26 mai 2019

Un GP après une finale du CDF ?

Un GP qui ne compte pour rien alors ?

Que nenni, ce GP compte pour le classement national des pilotes (CNP) 2019 et délivrera le sésame pour la sélection française au championnat d’Europe à Terschelling.

Et c’est donc un vrai Grand Prix avec de l’enjeu et des chamboulements possibles dans le CNP.

Pour la 1 ère place, Olivier IMBERT F80 aimerait bien déloger de la 1ère place le tout nouveau champion de France Amaury LEQUETTE F128.

IMG 0308

Pour la 3ème place, Richard POCHET F582 (4ème) se verrait bien à la 3ème place de Gérémie DEVIN F 276 qui ne se trouve qu’à 1 point de lui.

Mais le plus gros enjeu est bien celui de la 7eme place puisqu’elle est synonyme d’une sélection aux CE.

En effet, seuls les 7 premiers masculins et les 7 premières filles seront sélectionnées cette année.

La bagarre se jouera donc entre Clément TOURON qui a joué de malchances tout au long de cette année et Antoine GIRET qui ne le devance que d’un point.

IMG 0307

Le samedi, Windfinder Pro annonçait 4m/s de nord bien encourageant après ces derniers weekends de disette. Mais encore une fois, nous n’avons pas validé de manches.

Mais nous ne sommes restés sur la plage à refaire le monde. En effet, le vent de nord de 4 m/s a permis de faire 2 départs de manche très vite annulée par l’excellente direction de courses en raison des chutes de vent a 2 m/s. Le GP était lancé et âprement disputé. 2 options possibles en tirant à la terre ou à la mer pour un résultat sensiblement plus positif pour l’option mer. Mais le retour vent arrière était vraiment trop difficile sur une plage du TOUQUET relativement molle et étroite.

Le Rendez-vous le lendemain matin nous laisse plein d’espoirs. 7 m/s sont attendus et devraient forcir dans la journée. Mais surtout le vent n’est plus dans l’axe et a pris une orientation sud-ouest.

Mais à la mise en place du circuit, nous nous rendons bien compte qu’il ne sera pas facile à trouver en raison d’un méchant banc de trous empêchant de faire le retour.

La direction de course- Francois NOGUIER aidé de Stanislas SENLIS- prend une très bonne décision en envoyant les 2 pilotes les plus impliqués du GP (Clément et Antoine) pour trouver le passage.

Voilà c’est dit, pas le choix, ce sera à travers le champ de bosses qui ferait pâlir d’envie Edgar GROSPIRON (médaille d’or aux JO 1992 épreuves de bosses).

IMG 0309

Les manches sont lancées. Après 2 ou 3 bords de près, les pilotes prennent leur place. Un long bord de près jusque Stella, on passe la bouée d’empannage idéalement placée et nous faisons le retour sur le banc de terre au largue.

Le vent est suffisamment fort pour jouer du chariot d’écoute et le retour est rapide. Un gros banc de mou doit être passé à toute vitesse en abattant pimente la descente.

La bouée nord est très technique.

2 choix sont possibles : passer tout droit dans le mou ou faire le tour pour rester sur le sable dur.

Apparemment, il valait mieux ne pas faire le tour dans les deux premières manches. Une chose à retenir à ce niveau, c’est qu’une option au départ peut toujours évoluer puis qu’à la dernière manche, il valait mieux rester sur le sable dur en raison d’un terrain devenu beaucoup trop mou.

Un petit bord de près de 100m pour prendre un petit peu de vitesse et vient ensuite la plus grosse difficulté des manches à savoir le passage des bosses.

Pas le temps de réfléchir, il faut se lancer, à fond, en espérant que tout tienne.

Et on remercie les constructeurs de char à voile d’avoir su faire évoluer les chars pour les rendre aussi solides parce que même un 4x4 ne passerait pas à cette vitesse-là. Là aussi,

Cette option ne sera pas la bonne à la 3ème manche puisque Clément fera le bon choix en continuant tout droit jusqu’au banc à la mer et lui permettra de se positionner à la 3ème place en dépassant 4 chars.

Le GP s’arrête au bout de la 3ème manche en raison de la marée. Et de toute façon, les pilotes sont bien « rincés » et n’en demandent pas plus. D’ailleurs, le vent forcit nettement comme prévu et la manche « de trop » ne sera pas courue.

IMG 0306

Le bilan de la Blériot Cup est largement satisfaisant :


Résultats LBC 2019 Le Touquet

Pl. Voile Prénom Nom m1 m2 m3 Total Pénal Classe Catégorie Club
1 F128 Amaury LEQUETTE 2 3 0 5   Classe 3 Sénior Au Gré du Vent Camiers
2 F80 Olivier IMBERT 0 4 2 6   Classe 3 Vétéran Au Gré du Vent Camiers
3 F582 Richard POCHET 4 2 3 9   Classe 3 Sénior Eole Club Berck
4 F276 Gérémy DEVIN 3 5 5 13   Classe 3 Sénior USG Gravelines
5 F339 Clément TOURON 13 0 4 17   Classe 3 Sénior Eole Club Berck
6 F95 Antoine GIRET 5 8 6 19   Classe 3 Sénior Eole Club Berck
7 F377 Alexis GRIGORIEFF 6 6 8 20   Classe 3 Sénior Eole Club Berck
8 F1941 Thibaut MAEKELBERGHE 7 9 7 23   Classe 3 Sénior Au Gré du Vent Camiers
9 F1931 Hélène DODIER 11 7 9 27   Classe 3 Sénior féminine CLNA Asnelles
10 F11 Fx FIQUET 8 10 10 28   Classe 3 Sénior Les Drakkars Hardelot
11 F555 Philippe AVEZ 9 13 11 33   Classe 3 Vétéran Blériot Club Le Touquet
12 F76 Thierry FROISSANT 10 11 13 34   Classe 3 Vétéran Blériot Club Le Touquet
13 F224 Marie-pierre DAVID 12 12 12 36   Classe 3 Sénior féminine Eole Club Berck
14 F991 Philippe TOURON 15 14 14 43   Classe 3 Vétéran Eole Club Berck
15 F638 Julien PAILLART 14 15 15 44   Classe 3 Sénior Blériot Club Le Touquet
16 F37 Gilles POLOME 17 16 18 51   Classe 3 Vétéran Eole Club Berck
17 F1199 Jean-luc QUENNEVILLE 16 18 18 52   Classe 3 Vétéran Eole Club Berck
27/05/19 - 21:16 ----  Classement char à voile WindPointage - Bertrand Lambert - FFCV